eoliennes

Parc éolien

Doué-en-Anjou

Concilier qualité de vie, patrimoine et énergie durable à Doué-en-Anjou

Doué-en-Anjou - Energie éolienne

L’Énergie éolienne est totalement propre, réversible et sûre. Elle contribue à l’autonomie énergétique de la Nation. Une éolienne de dernière génération alimente entre 3 000 et 4 000 personnes à l’année avec chauffage électrique ! Les bénéfices aux habitants et aux collectivités sont palpables, durables et non délocalisables.

Doué-en-Anjou - Environnement

« Le développement de l’éolien a eu également des bénéfices environnementaux et sanitaires importants qui, si on les monétarise, représentent un gain estimé pour la collectivité de l’ordre de 3,1 à 8,8 Mds€ sur la période 2002-2013. Ces gains dépassent largement le coût de la politique de soutien (…). » Ces perspectives de baisse de coût font de l’éolien l’une des filières de production d’électricité les plus compétitives en France. » ADEME-Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie – septembre 2017 : « Étude sur la filière éolienne française : bilan, prospective et stratégie »

Le parc

Le parc

Le projet éolien de Doué en Anjou s’implante exclusivement sur le territoire de la commune de Doué en Anjou, au Nord-Ouest du hameau de Soulanger. Les 5 éoliennes sont disposées en 2 lignes de 2 et 3 éoliennes, parallèles à la route RD 761.

Le parc sera composé d’éoliennes d’une puissance unitaire de 4,2 à 4,5 MW soit une puissance totale 21 à 22,5 MW. La production électrique annuelle estimée est de 48 000 MW soit l’équivalent de la consommation électrique d’environ 11 000 foyers (chauffage inclus).

Le projet de Doué-en-Anjou permet ainsi de contribuer à l’atteinte des objectifs de développement éolien nationaux et régionaux en étant bien intégré au territoire. Le projet est porté par plusieurs acteurs locaux (mairie, associations locales Atout Vent et PEPS) afin d’aboutir à un parc éolien détenu par une majorité de citoyens, générant ainsi des retombées directes pour les habitants du territoire.

Le choix d’une zone adaptée à l’énergie éolienne

La sélection du site s’est faite par la prise en compte de différents critères liés au paysage et au patrimoine, aux espaces naturels protégés, aux axes de communications, aux servitudes aéronautiques, radioélectriques et de télécommunication, aux postes de raccordement disponibles ainsi qu’aux habitations.

La zone de projet est comprise dans les zones favorables du Schéma Régional Eolien (SRE) des Pays de la Loire. Une distance d’éloignement importante (supérieur à 15 km) a été maintenue avec le Val de Loire (site UNESCO), enjeu majeur du territoire. Le projet est très éloigné des zones naturelles protégées, limitant ainsi ses effets sur les espèces les plus sensibles à l’éolien comme l’avifaune et les chiroptères. Les sites de protection des oiseaux et chauves-souris les plus proches sont localisés à plus de 10 km pour les chiroptères (Zone Spéciale de Conservation de la « Cave Billard Puy Notre Dame ») et 16 km pour les oiseaux (Zones de Protection Spéciale « Champagne de Meron » et « Vallée de la Loire des Ponts-de-Cé à Montsoreau). Les zones forestières et viticoles ont également été exclues dans la recherche de la zone potentielle.

La zone de projet retenue est composée uniquement de parcelles agricoles cultivées.

Afin de prendre en compte le cadre de vie des riverains, un éloignement réglementaire de 500 m minimum des habitations augmenté à 1000 m pour les zones d’habitats groupés, a été respecté (Conformément aux préconisations de la charte en faveur des énergies renouvelables, élaborée par la commune de Doué-en-Anjou en 2016).

Plan 2

Historique

Historique

Mars 2015 Rencontre en mairie de Doué-en-Anjou et présentation de deux zones potentielles, à l’est et à l’ouest du bourg de Doué-la-Fontaine
Mai/Septembre 2015 Rencontre avec les propriétaires et les exploitants concernés par les zones potentielles
Janvier 2016 Réunion d’information en mairie de Doué-en-Anjou sur l’avancement des accords fonciers et le choix de la zone d’étude. Le développeur Volkswind et les élus choisissent la zone à l’ouest du bourg de Doué-la-Fontaine
Juillet  2016 Adoption de la charte en faveur des énergies renouvelables par la commune de Doué-en-Anjou
Décembre 2017 Lancement des études naturalistes et paysagères par Volkswind. Les bureaux d’étude naturaliste « NCA Environnement » et paysager « EPYCART » sont choisis pour réaliser ces deux études
Novembre 2018 Lancement des études acoustiques par Volkswind. Le bureau d’études EREA INGENIERIE est choisi pour la réalisation de l’étude
Décembre 2018 Création de l’association locale citoyenne « Projet des Energies Participatives Saumuroises » (PEPS) appuyée par l’association « Atout Vent en Chemillois », déjà investie dans le montage et financement de projets citoyens d’énergie renouvelable
Avril 2019 Réunion avec l’ensemble des acteurs (élus, PEPS, Atout Vent en Chemillois) pour étudier la faisabilité d’un projet 100% citoyens
Septembre / Octobre 2019 Exposition du projet du 25 septembre au 12 octobre 2019. Présentation de plusieurs affiches thématiques sur le projet (localisation des éoliennes, comparaison visuelle de plusieurs variantes d’implantation, choix de la variante finale,…)
Janvier 2020 Dépôt de la demande d’autorisation Environnementale (AE) en préfecture du Maine-et-Loire
Mars 2020 Demande de compléments de la préfecture du Maine-et-Loire
Juillet 2020 Dépôt du dossier consolidé en préfecture
Septembre 2020 Recevabilité de la demande d’autorisation environnementale
Fin 2020 Enquête Publique

 

Plan 5

Je reste informé

des dernières actualités

Études naturalistes et acoustiques

 

Lors du choix de l’implantation des éoliennes, le porteur de projet doit tenir compte de critères techniques (distance suffisante entre les éoliennes, chemins d’accès existants, topographie de la zone), mais aussi de critères écologiques et paysagers. Les études de terrain spécifiques aux oiseaux , aux chauves-souris et au paysage proche et lointain permettent de vérifier la faisabilité du projet sur la zone retenue et privilégier le scénario de moindre impact. Sur un potentiel technique maximal de 7 éoliennes, une variante composée de 5 éoliennes a finalement été retenue, permettant d’augmenter les distances d’éloignement avec les premières habitations, d’éviter le survol de pales de plusieurs haies favorables aux oiseaux et chauves-souris et d’améliorer l’intégration visuelle du parc depuis les alentours (hameaux, routes proches et sorties de bourgs)

Ce choix implique une perte de production mais une meilleure intégration du parc dans son environnement.

Etude environnementale par NCA-Environnement

Les oiseaux hivernants, migrateurs prénuptiaux, nicheurs puis migrateurs postnuptiaux ont été recensés lors d’inventaires sur le site. Au total, 40 espèces patrimoniales ont été retenues sur l’ensemble des périodes biologiques. Les enjeux liés à la faune sont variables suivant les habitats. Dans les milieux boisées et zones humides de la zone d’étude, les enjeux sont qualifiés de modérés à forts alors que dans les milieux ouverts, ils sont considérés comme faibles.

Le choix de l’implantation a privilégiée les zones de faibles enjeux pour la faune, en évitant la proximité avec les zones humides, les mares et les boisements.

Plusieurs mesures seront prises pendant la construction et durant l’exploitation en faveur du milieu naturel :

– Réalisation des travaux les plus impactant de raccordement et de terrassement de préférence en dehors de la période de nidification, soit entre le 15 août et le 15 mars.

– Arrêt des éoliennes durant les journées de fauche et de moisson ( 2 jours au total) afin de réduire les risques de collision pour les rapaces.

– Arrêt conditionné nocturne des éoliennes lors des périodes de forte activité des chiroptères.

– Création et gestion de 3 ha de parcelles en jachère et plantation à proximité des parcelles en jachère d’environ 1 000 ml de haies arbustives pour favoriser l’avifaune de milieu bocager (Pie grièche écorcheur, Alouette lulu, Linotte mélodieuse, Bruant jaune…).

– Suivi environnemental de mortalité et d’activité des oiseaux et chiroptères durant les 3 premières années d’exploitation du parc, puis une fois tous les 10ans.

Pluvier doré

Pluvier doré

Pipistrelle commune

Pipistrelle commune

 

Etude paysagère par EPYCART

Les analyses paysagères et les photomontages ont permis de montrer l’absence d’impact pour la majorité des sites patrimoniaux et touristiques, notamment du fait de nombreux masques visuels présents sur le territoire. Aucun impact n’est attendu dans le secteur du Val de Loire, enjeu majeur du territoire. Depuis la ville de Saumur et son château, le projet ne sera pas visible et l’impact est considéré comme nul. Depuis le parking du château de Soulanger, localisé à environ 1,8 km du projet, 2 des éoliennes seront visibles, les autres éoliennes sont masquées par la végétation présente.

L’implantation du projet de Doué-en-Anjou présente des impacts réduits à plus de 5 km. Les impacts les plus importants sont localisés dans le paysage proche depuis la RD 761 et certaines habitations proches du projet. Plusieurs mesures seront mises en place pour réduire les vues depuis ces secteurs:

– Plantation d’arbres depuis le parking du château de Soulanger pour masquer totalement le parc depuis cet édifice.

-Plantation de haies pour les riverains dans la limite de 800 mètres linéaires sur des secteurs habités identifiés par le bureau d’étude paysager. Le futur lotissement « Fief du Limousin », au nord du bourg de Doué-en-Anjou et plus exposé au projet, est concerné par cette mesure.

Dans le cas où ces riverains ne seraient pas intéressés ou de blocage technique, la plantation de haies sera proposée pour un linéaire équivalent à d’autres propriétaires intéressés, en priorisant ceux qui ont des vues ouvertes similaires en direction du parc éolien.


Secteurs de plantation privilégiés (Source : Etude Paysagère – EPYCART)

Figure 2 : Secteur de plantation complémentaire au niveau du futur quartier « Fief du Limousin » (Source : Etude Paysagère - EPYCART)
Secteur de plantation complémentaire au niveau du futur quartier « Fief du Limousin » (Source : Etude Paysagère – EPYCART)

Etude acoustique ERA INGENIERIE
Des acousticiens sont venus sur site pour faire des mesures de niveaux sonores sans les éoliennes. Ils ont ainsi mesuré les niveaux sonores en 7 points de mesure placés au droit des habitations les plus exposées.

Par la suite, Ils ont modélisé la diffusion acoustique depuis chaque éolienne. Ils se sont assurés que le niveau sonore perçu au niveau des habitations respecte bien la réglementation française, qui est la plus stricte en Europe.

Afin de satisfaire aux exigences réglementaires, un plan d’optimisation des éoliennes a été proposé. Cette optimisation, comprenant le bridage d’une ou plusieurs éoliennes selon la vitesse de vent, permet d’envisager l’implantation d’un parc éolien satisfaisante en termes d’émergence sonore globale.

Une étude de réception acoustique sera réalisée après la mise en service du parc pour vérifier que le plan d’optimisation permet bien le respect de la réglementation.

eoliennes

État de l'éolien en france

En France :

Objectif d’installer 24 600 MW d’ici 2023 (17 128 MW installés au 30 juin 2020)

En Pays de la Loire :

Objectif du SRCAE d’installer 2 300 MW d’ici 2050 (seuls 1026 MW installés au 30 juin 2020)

L’éolien a couvert 8,8% de la consommation électrique nationale durant le premier semestre 2020 et plus de 7,2% sur l’année 2019 (Source : RTE et FEE)

Après l’hydroélectricité, c’est l’énergie renouvelable la plus économique à produire (seulement 59,7€/MWh produit, c’est moitié moins cher que les centrales EPR).

Informations complémentaires sur l’énergie éolienne :

logo-FEEToute l’information sur l’énergie éolienne

 

Vous trouverez en suivant ce lien un livret nommé « Un vent de Transition ». :

https://fee.asso.fr/pub/un-vent-de-transition/ Il vise à travers 11 infographies à apporter des éléments de compréhension et d’information sur l’énergie éolienne

schema parc éolien

Les retombées économiques sur le territoire

Recettes fiscales estimées :

Environ 315 000€/an de recettes fiscales pour les collectivités locales,
Investissement direct auprès des entreprises locales (BTP, travaux, restauration, hôtellerie…):
Environ 4,1 millions d’euros

Production d’électricité estimée :

Équivalent de la consommation de près de 11 000 foyers (chauffage inclus)

Tonnes de CO2 évitées par an :

10 586 tonnes (300g/KWh) ce qui est équivalent aux émissions annuelles moyennes de 10 259 voitures neuves (Source : INSEE)

Votre projet

en images
Vue 1

1/Vue à proximité du pont de la D761

 

Vue1Vue1 Distance de l’éolienne la plus proche : 0.6 km

Source : 18 photographies de focale 50 mm

 

 

 

Photo panoramique
Vue 2

2/Vue depuis le pont au-dessus de la D960

 

 

Distance de l’éolienne la plus proche : 7,7 km

Source : 18 photographies de focale 50 mm (vue 180°)

 

Photo panoramique
Vue 3

3/Vue depuis la sortie nord-ouest de Doué-la-Fontaine au niveau du futur quartier Fief du Limousin

 

Distance de l’éolienne la plus proche : 2,3 km

Source : 18 photographies de focale 50 mm (vue 180°)

 

Photo panoramique
Vue 4

4/Vue depuis le château de Soulanger

 

Distance de l’éolienne la plus proche : 1,8 km

Source : 18 photographies de focale 50 mm (vue 180°)

 

Photo panoramique
Vue 5

5/Vue depuis la D761 au sud de Louresse

Distance de l’éolienne la plus proche : 1,8 km

Source : 18 photographies de focale 50 mm (vue 180°)

Photo panoramique

En savoir plus

Résumé Non Technique Consolidé – Demande d’Autorisation Environnementale – juin 2020

24 novembre 2020

Exposition – Octobre 2019 – Affiche n°7 – Un projet éolien citoyen

24 novembre 2020

Exposition – Octobre – 2019 – Affiche n° 4-5-6 – Informations générales sur l’énergie éolienne

24 novembre 2020

Exposition – Octobre -2019- affiche n°3 – Photomontages de la variante retenue

23 novembre 2020

Exposition – Octobre 2019 – Affiche n°2 – Comparaison des variantes d’implantation

22 novembre 2020

Exposition – Octobre 2019 – Affiche n°1 – Information du projet

21 novembre 2020

Bulletin d’Information Septembre 2019

20 novembre 2020

Bulletin d’information Novembre 2020

20 novembre 2020